Evelyne Z.

roman

Grasset

15,00
Conseillé par (Libraire)
17 avril 2024

Une comédie humaine drôle et touchante

Ce n'est pas de sa faute si Boulette a toujours faim. Entre Grosse Dame qui l'élève aux gnocchis bechamel et sa mère qui la gave de Royal Plouc Chicken lors des visites autorisées par la Tour des enfants perdus, Boulette ne cesse de se remplir. Elle mange de tout et tout le temps, voit son corps enfler et changer et observe ce phénomène avec un étrange détachement. Car pourquoi ingurgite-t-elle autant de nourriture en toutes circonstances ? Pour oublier le joyeux foutoir de sa famille d'accueil et les visites de la dame de l'assistance ? Fermer les yeux sur les lettres sans queue ni tête de sa mère dérangée qui exige que le juge des mioches lui restitue la garde de son enfant ? Ne pas penser la façon dont les autres la regardent et la traitent à l'école ? En attendant de savoir ce qu'elle veut vraiment et de découvrir qui elle est, Boulette se laisse trimballer et gaver et contemple le monde et les êtres le plus silencieusement du monde, aussi immobile qu'un objet. Entre deux crises de boulimie nocturne et quelques missives absurdes de sa mère folle, Boulette parviendra-t-elle a s'affirmer enfin et à trouver sa place dans ce monde dérangeant et dérangé ?
.
Joëlle Varenne nous propose une joyeuse et tonitruante comédie humaine, à la manière d'une fable sociale suintant d'une poésie aussi savoureuse que potache. Menée par une brochette d'antihéros tendres et hilarants, cette histoire conte le quotidien d'une gosse paumée parmi les paumés, en quête d'amour et d'identité. Pas facile, quand on s'appelle Boulette et qu'on est étouffée par l'amour excessif d'une grosse dame envahissante et intrusive, par celui déraisonné d'une mère cinglée et par celui, obscène et étrange, d'un oncle qui sent l'anisette. C'est en tous cas avec beaucoup de joie et de tendresse que l'on suit les aventures de Boulette dans ce récit d'apprentissage qui prendrait presque des airs de vaudeville s'il n'était pas autant frappé de justesse, de tendresse et de révolte à tous les étages. Un roman humain et attachant comme on les aime.

Conseillé par (Libraire)
17 avril 2024

Une aventure spatiale drôle et WTF !

À la suite de diverses perturbations et phénomènes étranges, les scientifiques sont formels : la lune est en danger ! Et ce danger n'est pas des moindres : une colonie de rats machiavéliques s'acharne à grignoter la lune dont il ne restera bientôt plus rien ! On décide donc d'organiser une mission spéciale afin de venir à bout des rats en envoyant celui qui sera le dernier espoir de la Terre : le premier chat de l'espace.

Le premier chat de l'espace voudrait bien manger de la pizza mais sa mission l'oblige à se concentrer sur ses objectifs et à trouver un moyen de mettre fin au plan des rats. Aidé par son fidèle robot coupe ongles et par la reine de la lune, il devra traverser des contrées mystérieuses et rencontrer les êtres drôles, étranges ou inquiétants qui les peuplent, afin de déjouer les plans de dévastation des rats....

Une aventure spatiale drôle, totalement WTF et définitivement géniale qui n'est pas sans rappeler l'univers d' Adventure Time et qui fera rire et sourire petits et grands. On a adoré !

Éditions Gallmeister

12,90
Conseillé par (Libraire)
17 avril 2024

Une héroïne mystique dans une Amérique exsangue

Dans une ville industrielle sinistrée, Blandine occupe un logement social dans un immeuble où s'entassent adolescents issus de foyers d'accueil, célibataires discrets, jeunes parents et retraités aux revenus modestes. Avec ses cheveux blancs, son visage singulier et son air éthéré, elle exerce une étrange fascination sur ses trois colocataires - auxquels elle ne porte aucun intérêt - qui lui vouent une admiration proche du culte. Dotée d'une grande intelligence, la jeune fille, aussi taciturne qu'insondable, est fascinée par les femmes mystiques : elle lit en boucle les écrits de Thérèse d'Avilla et des grandes mystiques et nourrit une obsession pour Hildegarde de Bingen, à laquelle elle ne cesse de se référer. Puisant sa force dans les saintes écritures et dans le mysticisme, Blandine ignore qu'elle s'apprête à sortir de son corps et cette histoire, si nous l'écoutons jusqu'à la fin, nous dira comment cela est arrivé...

À seulement 30 ans, Tess Gunty nous livre un premier roman exigent, d'une grande intelligence, qui parle de l'insupportable solitude mais aussi des liens invisibles qui nous unissent. A travers une galerie de personnages perdus et excentriques, l'autrice évoque une Amérique exsangue et rongée par les désillusions, qui vogue entre révolte et lâcher prise. Le récit prend des allures de roman chorale et l'autrice jongle avec les codes et les styles pour nous offrir un texte semblable à nul autre, où les êtres s'ignorent, se frôlent ou s'entrecroisent et où les destins parfois s'unissent, de la façon la plus inattendue qui soit. Dans cette galerie de personnages démunis, il y a une jeune mère qui n'ose affronter le regard de son bébé, une vieille fille solitaire, modératrice sur un site nécrologique, une star hollywoodienne narcissique en fin de vie, et un homme convaincu d'être atteint des Morgellons, dont le passe temps favori consiste à s'enduire le corps de peinture fluorescente. Chacun d'entre eux porte une douleur et une solitude incommensurable, cherche à trouver sa place dans un monde injuste, parfois brutal, qui les asphyxie et puis au cœur de cette ribambelle humaine gravite Blandine, sorte d'astre mystérieux souffrant d'une incarnation trop lourde, qui vomit le système tout entier et rêve d'expériences mystiques. Dans cette grande fable contemporaine, l'autrice nous propose des portraits d'hommes et de femmes confrontés à eux-mêmes et nous conte les travers d'une époque aux maux innombrables nous proposant un véritable voyage, une expérience littéraire tout à fait inouïe aux confins de l'âme humaine.

Karyn NISHIMURA

Philippe Picquier

17,00
Conseillé par (Libraire)
17 avril 2024

De femme ordinaire à mère infaticide

2017. Midori Yamada est inculpée pour infanticide après la découverte des corps de ses enfants. Qu'est-ce qui a pu pousser cette jeune mère célibataire à commettre un acte aussi atroce ? Comment en est-elle venue à se sentir démunie au point de tuer ses propres enfants ?
.
Une journaliste française, en poste au Japon, décide de s'intéresser de près à cette affaire et, plus que tout, de comprendre comment une jeune fille ordinaire de la région de Fukushima a fini par se perdre en ville, se prostituer pour gagner sa vie et négliger ses enfants avant d'en finir définitivement avec eux. Au-delà du crime, la journaliste, devenue enquêtrice, s'interroge sur le Japon et son système judiciaire, sur le silence de tout un système face aux femmes démunies et essaye de comprendre comment une jeune femme ordinaire, terrassée par le désespoir, en vient à commettre l'irréparable.
.
Comme son héroïne, l'autrice, Karyn Nishimura, est journaliste au Japon, correspondante pour un journal français. Dans l'affaire Midori, tout est fictif mais tout est inspiré de faits réels. S'inspirant de faits divers similaires, elle imagine le personnage de Midori, jeune femme terrassée par l'expérience du tsunami de Fukushima, brisée par les réseaux urbains mafieux et finalement complètement abandonnée par un système qui ignore trop souvent le douloureux quotidien des mères isolées. À travers cette histoire de mère infanticide, c'est tout le système japonais et ses traditions qui sont passées au crible au cours d'un cheminement aussi intelligent que captivant.

Thael Boost

Anne Carrière

19,00
Conseillé par (Libraire)
17 avril 2024

Sous le regard du spectre de Courbet...

Depuis sa mort en 1877, Gustave Courbet est un spectre. Le jour où, dans un supermarché, son chemin croise celui d'une adolescente fixant son portrait sur la couverture du Horla, il se sent lié à elle. Suivant cette dernière année après année, il devient le spectateur silencieux et invisible de son existence. Il assiste notamment à sa grande histoire d'amour, celle qu'elle partage avec George, garçon inquiétant et insaisissable. Au cours de ses observations, certaines rencontres et situations renvoient Courbet à son propre vécu et à celui qu'il fut au cours de son existence terrestre. Côtoyant Baudelaire et autres icônes de son siècle, il se rappelle ses amitiés, ses amours, ses succès et ses échecs.
Dans ce roman aussi prenant qu'ingénieux, porté par une très belle écriture, Thael Boost imagine un narrateur à l'état de fantôme pour mieux nous raconter sa vie d'homme et d'artiste mais aussi porter un regard critique, parfois acerbe, sur notre société. Un beau roman au final renversant.